Le monde du silence
Get Adobe Flash player

Lexique des termes (Français/Anglais) utilisés en plongée recycleur




A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


 


A


ADV (Automatic Diluent Valve) / Valve d'ajout automatique de diluant
L'ADV est utilisé sur le recycleur Inspiration pour remplir automatiquement le faux poumon inspiratoire quand celui-ci se trouve en dépression, lors de la descente ou encore sur une inspiration forcée. Le plongeur dispose également d'une commande manuel de remplissage du faux poumon.


Ambient Pressure Diving
Fabricant anglais du recycleur Inspiration (anciennement Buddy Inspiration) et Evolution.


Anoxie / Anoxia
L'anoxie signifie un manque d'O2 sévère. L'anoxie entraîne généralement la mort.


ATA (ATmospheres Absolute) / Pression absolue
ATA est la traduction anglaise de pression absolue (ou ambiante) exprimée en Atmosphère. 1 atmosphère est égale à 1 bar.


 

B



Bail out / Secours ou Réchappe
Le Bail out est une bouteille additionnelle que les plongeurs CCR/SCR emmènent avec eux en secours en cas de défaillance du recycleur. Le Bail out se composent, au minimum, d'un bloc que l'on peut respirer au fond (mélange fond rempli à l'air ou au trimix en fonction de la profondeur max d'évolution du plongeur). A cela s'ajoute tous les blocs utiles à la remontée jusqu'en surface avec le ou les blocs intermédiaires (trimix ou nitrox) et les blocs de décompression (nitrox et/ou O2).


Boucle respiratoire / Breathing loop
La boucle respiratoire regroupe l'ensembe des éléments où circule les gaz respirés par le plongeur. La boucle comprend : le scrubber/canister, le faux poumons inspiratoire, le tuyaux inspiratoire, l'embout et le tuyaux expiratoire.


Bouteille de déco / Deco mix
Bouteille contenant un mélange utilisé pour la décompression. Par exemple un nitrox 80 ou de l'O2 pur.


BOV (Bail Out Valve)
La BOV ou Bail Out Valve est l'association d'un embout de recycleur (DSV) et d'un second étage de circuit ouvert. Ce dernier est fixé sous l'embout du recycleur et permet de passer du circuit fermé au circuit ouvert en actionnant un simple commutateur. La BOV permet donc de passer rapidement sur circuit ouvert en cas de problème sur le recycleur et ceci sans avoir à faire le lâché (du DSV recycleur) et reprise d'embout (du détendeur circuit ouvert). Le second étage de la BOV est généralement branché sur le bailout fond.


 

C



Cartouche de chaux / Scrubber
La cartouche contient la chaux qui sera utilisée pour éliminer le CO2 expiré par le plongeur. L'ensemble comprenant la cartouche et la chaux s'appelle aussi le scrubber (épurateur en anglais).


Canister (voir aussi Scrubber)
Le Canister est le récipent de chaux qui est intégré au système de purification (le scrubber).


CCR (Close Circuit Rebreather) / Recycleur à Circuit fermé
Voir Recycleur à Circuit fermé.


Chaux / Soda lime
La chaux sodée est l'élément chimique qui a pour fonction l'élimination du CO2 dans la boucle respiratoire d'un recycleur.


Cocktail caustique / Caustic cocktail
Lorsque de l'eau entre en contact avec la chaux sodée, le mélange forme ce que l'on appelle un cocktail caustique (solution basique de soude, PH supérieur a 7). Un mélange caustique dans la boucle respiratoire est, bien sûr, extrèmement dangereux.


 

D



EANx / Enriched Air Nitrox
Voir Nitrox.


Diluant / Diluent
Les recycleurs sont équipés d'une bouteille de diluant et une autre d'oxygène pur. L'azote dans l'air fait également office de diluant vis à vis de l'oxygène. Dans un recycleur le diluant est généralement de l'air mais peu également, pour les plongées profondes, être un trimix/héliair/héliox. Le diluant sur un recycleur est généralement pauvre en oxygène (surtout vrai avec les mélanges ternaires) pour permettre d'abaisser rapidemment la PpO2 en cas de montée excessive et anormale de cette dernière.


DIR (Doing It Right)
Terme inventé par George Irvine pour décrire une façon de (bien) faire en plongée. Voir WKPP.


Divesorb
La Divesorb est l'appelation de la chaux vendu par le constructeur Allemand Draeger.


Draeger (Dräger)
Fabricant allemand des recycleurs semi-fermés Dolphin et Ray. Les Dolphin et Ray sont (était) ditribués, en France, par la société Aqualung.


DSV
Acronyme de Dive Surface Valve qui est l'embout du recycleur. Le DSV s'ouvre et se ferme manuellement.


 

E



Effet Lorrain-Smith / Lorrain Smith effect
Voir Lorrain-Smith.


Effet Paul Bert / Paul Bert effect
Voir Paul Bert. Voir Toxicité de l'oxygène.


END (Equivalent Narcotic Depth) / Profondeur Narcotique Equivalente
Profondeur à laquelle un mélange provoquerait une narcose équivalente avec de l'air. La notion d'END est surtout utilsé en plongée trimix/nitrox pour calculer le taux d'azote maximale à ne pas dépasser dans le mélange.


Exothermique / Exothermic
Une réaction chimique est exothermique lorsqu’elle produit de la chaleur. Par exemple lorsque la chaux réagit avec le gaz carbonique.


ExtendAir
Cartouche de chaux à usage unique et jetable (comme un filtre à air de voiture), vendu par la société ExtendAir.


 

F



Faux poumon / Counterlung
Les recycleurs sont généralement équipés de deux faux poumons. Un faux poumons inspiratoire et un expiratoire. Les faux poumons fonctionnent à l'opposé des poumons du plongeur. C'est à dire que les faux poumons se gonflent quand le plongeur expire et inversement. C'est la raison pour laquelle la notion de poumon ballast n'existe plus en plongée recycleur.


FO2 (Fraction d'O2 / O2 Fraction)
La fraction d'un gaz dans un mélange correspond à son taux (en %) dans ce mélange. La fraction d'O2 dans l'air est de 20,9%.


FSW (Feet of Salt Water) / Pieds d'eau salée
Unité de mesure anglaise.


 

G


 


 

H



Héliox / Heliox
L'héliox est un mélange binaire (composé de 2 gaz) : de l'hélium et de l'oxygène. Un héliox 10/90 correspond à 10% d'oxygène et 90% d'hélium. Par convention, l'oxygène est toujours le premier gaz exprimé dans un mélange. L'héliox, au même titre que le trimix (3 gaz), sert à diminuer la densité du mélange respiré pour une utilisation à grande profondeur. L’hélium est un gaz à faible densité (0,178). Cette dernière caractéristique permet donc de compenser l'augmentation de densité des gaz avec la profondeur.


HUD / Head Up Display
Acronyme anglais de Afficheur Tête Haute qui provient de l'industrie aéronautique et qui permet d'afficher les données de vol au niveau des yeux du pilote. Ce système a également été repris dans le monde automobile afin de permettre la consultation des données importantes sans avoir à quitter les yeux de la route. Avec un recycleur le principe est le même et les données sont affichées devant le masque sous la forme de LED à clignotement.


Hypercapnie / Hypercapnia
L'hypercapnie signifie "Excès de C02". Avec un recycleur l'hypercapnie peut être dûe au même cause qu'en circuit ouvert (effort, qualité du gaz respiré) mais aussi à une chaux défaillante ou à un mauvais montage de la cartouche dans le canister (joint mal positionnée ou défectueux). Dans tous les cas cela peut entraîner la mort du plongeur.


Hypoxie / Hypoxia
L'hypoxie est un manque d'O2. Après l'hypoxie vient l'anoxie et la mort.


Hyperoxie / Hyperoxia
L'hyperoxie est l'inverse de l'hypoxie. C'est donc un excès d'O2. Un excès d'O2 peut entraîner des complications à brève ou à longue échéance. Voir l'effet Lorrain-Smith et l'effet Paul Bert.


 

I



IANTD (International Association of Nitrox and Technical Divers)
Une des plus grosses organisations tek d'obédiance Américaine (concurrente à TDI).


 

J

 

 

K



KISS (Keep It Simple Stupid)
Les recycleurs KISS sont construits sur une base de semi-fermé à injection continue. A l'inverse d'un SCR classique, l'injection d'O2 est inférieure à celle du métabolisme et le complément doit-être fait manuellement (mCCR). Le KISS est un recycleur à fonctionnement entièrement mécanique (et manuel) dont l'acronyme signifie "gardez le, bêtement simple".


 

L



Lorrain-Smith (effet ...) / Lorrain Smith effect
La toxicité de l'oxygène, principalement sur les poumons (inflammation), apparaît de façon lente et progressive quand l'organisme y est soumis pendant de grandes durées et à des valeurs élevées (PpO2 comprise entre 0,5 et 1,6b). Ceci s'appelle l'effet Lorrain-Smith à l'opposé de l'effet Paul Bert (PpO2 > 1,6 bar) qui apparaît rapidement et avec peu (ou pas) de signe précurseur. L'effet Lorrain-Smith ne concerne pas ou peu le plongeur loisir.


 

M



Métabolisme / Metabolism
Le métabolisme humain est le processus de transformation de la matière (matière organique, O2) en énergie (chaleur) et en d'autres éléments qui seront soit absorbés (consommés) soit rejetés (déchets) par l'organisme.


MAV (Manuel Addition Valve)
La MAV correspond aux boutons d'injection manuelle de diluant ou d'O2 qui se trouvent sur les faux poumons, respectivement inspiratoire et expiratoire, du recycleur Inspiration.


MOD (Maximum Operating Depth) / Profondeur Maximale d'Utilisation
Voir Profondeur Maximale d'Utilisation.


MSW (Meters of salt water) / Mètres d'eau salée
Abbréviation anglaise utilisé pour exprimer des hauteurs d'eau salée et donc des pressions en bar (eau de mer), soit 1 bar = 1 cm2 sur une hauteur de 10m.


 

N



Nitrox / Enriched Air Nitrox : EANx
Nitrox est la contraction de Nitrogen et Oxygen. C'est donc un mélange composé d'azote et d'oxygène. Un nitrox est, en principe, enrichi en oxygène (> 21% d'O2), d'où l'expression anglo-saxonne EANx. Le nitrox peut s'écrire de différentes façons. Par exemple un nitrox à 32% d'oxygène s'écrit : Nx32 ou EAN32 ou nitrox 32/68.


Nitrox I et II ou NOAA I et II
Terme du NOAA pour désigner respectivement des nitrox 32 et 36%.


Normoxique / Normoxic
L'oxygène est indispensable à la vie. Mais, comme tous les gaz, il est toléré par l'organisme que si sa pression partielle reste dans une plage de valeurs comprise entre 0,16 et 0,5 bar. Dans cette zone on parlera de normoxie, au dessus d'hyperoxie et en dessous d'hypoxie et anoxie. Par convention on dit qu'un mélange est normoxique quand sa concentration en O2 est proche de 21%, comme l'air. Ce qui à pression atmosphérique, au niveau de la mer, correspond à une PpO2 de 0,21 bar.


 

O


O2 clean / Compatible O2
Terme anglais pour désigner un équipement compatible O2.


OTU / Oxygen Toxicity Unit
Développé par les anglo-saxons, les UPDT (Unit Pulmonary Toxicity Dose) et les OTU sont des unités de mesure du niveau de toxicité de l'oxygène (voir également la Toxicité SNC). Une UPDT est égale à une OTU et correspond à une exposition de 100% d’O2 à 1 ATA pendant une minute ou à une PpO2 égale à 1 ATA pendant une minute. Bien que ces 2 mesures soient égales le protocole d'utilisation est légèrement différent. La dose journalière maximale admissible d'UPTD est de 1440 et 850 pour les OTU.


 

P



Paul Bert (effet ...) / Paul Bert effect
La valeurs limite de pression partielle d'oxygène à ne pas dépasser en plongée loisir est de 1,6 bar. Au dessus, le risque de crise hyperoxique est élevé. Cela s'appelle l'effet Paul Bert, qui correspond à une forte exposition à l'O2. A l'opposé de l'effet Lorrain-Smith (exposition à l'O2, à des valeurs moindres mais sur de longues durées), l'effet Paul Bert arrive rapidemment avec des valeurs de PpO2 élévées. Le danger est qu'il y a peu de signe précurseur. A l'inverse de l'effet Lorain-Smith, le plongeur loisir est directement concerné par les expositions à forte teneur en O2 (>= 1,6b).


Pression partielle / Partial pressure
La pression partielle d'un gaz dans un mélange est définie par la loi de Dalton. La pression partielle d'un gaz est égale à la pression absolue du mélange multipliée par le pourcentage de ce gaz dans le mélange (Pp = Pabs x %). Soit par exemple la pression partielle de l'O2 dans l'air à une profondeur de 10 mètres (PpO2 = Pabs air x % O2 dans l'air). Soit PpO2 = 2 bars (Pabs à 10 mètres) x 0,209 (20,9% d'O2 dans l'air) = 0,418 bar.


Profondeur équivalente à l’air / Equivalent Air Depth (EAD)
La profondeur équivalente à l'air est la profondeur à laquelle de l'air saturerait les tissus de la même manière qu'un mélange nitrox. Pour déterminer cette profondeur on va tenir compte de la pression partielle d'azote dans le mélange. Par exemple un nitrox 32% (donc 68% d'azote) à 40 mètres à une PpN2 = 5 x 0,68 = 3,4 bars. La profondeur à laquelle l'air saturerait les tissus de la même manière est la profondeur à laquelle l'air a la même pression partielle d'azote que le nitrox 32% à 40 mètres. Soit (PpN2 air = Pression absolue air x taux d'azote dans l'air) 3,4 = Pabs x 0,79. Soit Pabs = 3,4/0,79 = 4,3 bars => 33 mètres.


Profondeur maximale d'utilisation / Maximum Operating Depth (MOD)
Il s’agit de la profondeur maximale à laquelle un gaz peut être respiré sans être dangereux. Pour de l'O2 la PpO2 maximale admissible en plongée est de 1,6 bar. Par exemple, la profondeur maximale d'utilisation d'un nitrox 32% sera donc de : 1,6/0,32 = 5 bars, soit 40 mètres.


Pour mémoire la MOD Nx32 = 40m, MOD nx36 = 34m, MOD Nx50 = 22m.


 

Q


 


 

R



Recycleur à Circuit fermé / Closed Circuit Rebreather (CCR)
Un recycleur à circuit fermé recycle l'ensemble des gaz respirés par le plongeur. En opposition avec un semi-fermé qui n'en recycle qu'une partie. Un CCR ne fait pas de bulle (sauf cas particuliers) alors qu'un SCR bulle à intervalles réguliers.


Recycleur à Circuit semi-fermé / Semi-closed Circuit Rebreather (SCR)
Voir Recycleur à Circuit Fermé.


Redondance
La redondance comme son nom l'indique en Français consiste à doubler (voire triplet) certains éléments de sécurité indispensables. La principale des redondance en plongée recycleur est le bailout qui est là en secours du système respiratoire primaire. Une autre redondance sera, par exemple, celle des ordinateurs de décompression.


RUN TIME (RT)
Le Run Time est une table de décomression réalisée à l'occasion et adaptée à la plongée du moment. Le Run Time correspond à la table de décompression MN90/RDP PADI que l'on emmenait avec soit, dans les années 80 en association avec un timer. Le Run Time a surtout été utilisé au début de la plongée profonde au trimix alors que les ordinateurs de décompression trimix étaient rares et/ou excessivement chers. Il est cependant passé en redondance de l'ordinateur quand ces derniers se sont enfin démocratisés. Depuis le milieu des années 2000 l'arrivée massive des ordinateurs trimix et recycleur a sérieusement réduit l'utilisation des RT mais certains inconditionnels ne jurent encore que par eux.


 

S


Scrubber (voir aussi Canister)
Le scrubber est le système de purification qui inclue le canister mais aussi une partie de l'électronique avec les sondes à oxygène et le système d'injection d'O2.



Setpoint / Valeur de consigne (ou réglage)
Les setpoints sont les valeurs de réglage du recycleur de la PpO2 pour la surface et le fond. Le high setpoint a, par défaut, une valeur de 1,3 et le low setpoint 0,7.


Sofnolime
La sofnolime est le nom de la chaux sodée vendu par AP Diving. Le Fabricant de cette chaux est Molecular Products.


Solenoïde
Le Solénoïde est l'électro-vanne pilotée par le recycleur pour injecter de l'oxygène dans la boucle.


Sonde à oxygène / Oxygen sensor
Les capteurs d'oxygène de l'Inspiration sont situés à la sortie du canister et sont au nombre de 3. Les capteurs mesurent la pression partielle de l'O2 dans le mélange.


 

T



TDI (technical Diving International)
Une des plus grosses organisations tek d'obédiance Américaine (concurrente à IANTD).


Toxicité SNC / CNS toxicity (CNS clock)
Système de mesure, exprimé en %, de la toxycité de l'oxygène. On parle aussi de compteur SNC (CNS clock). La toxicité de l'O2 dépend du temps d'exposition et de la pression partielle de celle-ci. Pour chaque valeur de pression partielle d'O2, le NOAA a défini des limites de temps d'exposition. Par exemple pour une plongée effectuée avec une pression partielle d'O2 de 1,6 bar la durée d'immersion ne devra pas dépasser 45 minutes. Si le temps de la plongée est de 30mn, le compteur SNC sera de 30/45 = 66%.


Travel mix / Mélange intermédiaire
Un mélange intermédiaire est utilisé entre la surface et le fond. C'est généralement un mélange utilisé entre un trimix hypo ou normoxique et un mélange de décompression (nitrox ou O2).


Trimix / Trimix
Le trimix est un mélange ternaire (3 gaz) composé d’oxygène, d’hélium et d’azote. Comme pour le nitrox, et par convention, l'oxygène est toujours le premier gaz indiqué dans la dénomination d'un trimix. Un mélange dit Trimix 10/30 est constitué à 10% d'oxygène, 30% d'hélium et le reste d'azote. Un mélange à moins de 18% d'O2 est dit hypoxique. Si la teneur en O2 est comprise entre 18 et 21%, il est dit normoxique.
Voir également Héliox.


 

U



UPDT (Unit Pulmonary Toxicity Dose)
Voir OTU.


 

V


 


 

W



WKPP (Woodsville-Karst Plains Project)
Organisation Américaine de plongée sous plafond. Cette organisation est à l'origine des techniques DIR.


WOB (Work Of  Breathing) :
Le circuit respiratoire avec sa cartouche de chaux, ses longueurs de tuyaux, ses coudes et autres étroitures présente un frein à la circulation des mélanges gazeux. Toute cette mécanique va entraîner une résistance respiratoire que l'on va quantifier sous le nom de WOB. Tous les appareils respiratoires présente une WOB et celle-ci ne doit pas dépasser une valeur limite pour obtenir l'agrément CE.


 

X


 


 

Y


YBOD (Yellow Box Of Death)
L'inspiration a été le premier recycleur électronique grand public et a, comme bien souvent pour les précurseurs, essuyé les plâtre en matière de moquerie et de mauvaise foie. De ses débuts, il a récolté par certains de ses détracteurs le doux sobriqué de YBOD. Ce qui signifie : la boîte jaune de la mort !


Bien heureusement, et grâce à son succès, cet acronyme a, petit à petit, disparu des conversations.


Mais aussi (plus sympathique et certainement plus vrai) :


  • YBOD (Yellow Box Of Desire) : boîte jaune désirée !
  • YBOD (Yellow Box Of Delight) : boîte jaune du plaisir !

 

Z


 


 



Bienvenue
sur le site du
recycleur Inspiration


Vendredi 18 Août 2017



Site créé le 11 novembre 2004

131 117ème visiteur
Nbre de visiteurs du mois : 699
Mise à jour site le : 25/03/17



Réalisation et photos
© Pascal Le Bris.
Tous droits réservés.