Le monde du silence
Get Adobe Flash player

Les formations, les qualifications et la règlementation

Formation et achat chez le fabricant


Pour le recycleur, une bonne
formation est obligatoire...

La formation est certainement le meilleur moyen pour apprendre à connaître un recycleur et pour s'assurer qu'il correspond bien à nos attentes. En effet, un baptême n'est pas suffisant pour apprécier à sa juste valeur un appareil aussi complexe. Cependant un baptême sur un SCR de type Dolphin est beaucoup plus accessible car plus facile à maîtriser, ce qui ne sera pas le cas avec un CCR. Pour certains plongeurs, un baptême sur Inspiration pourrait même être rebutant ou décevant au vue des difficultés rencontrées lors d'une première plongée. A moins d'avoir un ami qui possède le recycleur de vos rêves, le mieux est donc d'effectuer une formation, qui dure environ 5 jours. En fin de formation, après une dizaine de plongées, vous commencerez à dompter la bête et à en apprécier les bienfaits. Mais c'est au bout d'une cinquantaine de plongées que vous en tirerez la quintessence dans le cadre de vos plongées loisirs. Ceci est particulièrement vrai pour un Inspiration ou pour un CCR de façon générale.
Même si vous êtes un plongeur confirmé, vous serez, au début de la formation, un plongeur recycleur débutant. Ce qui est d'ailleurs la vérité et il est même préférable d'en être conscient, pour votre sécurité.


En France, les principaux organismes qui forment sur recycleur Inspiration sont TDI (Technical Diving International), IANTD (International Association Nitrox & Technical Divers) ou encore la FFESSM. Sur le site web APD vous pourrez trouver tous les moniteurs recycleur Inspiration. Vous aurez vite fait le tour, car il n'y en a pas des milliers sur notre territoire. Cependant il est vivement conseillé de se renseigner un peu sur le moniteur avec lequel vous souhaiteriez faire votre formation. Tout d'abord s'assurer que c'est un moniteur actif et qui plonge régulièrement avec son recycleur et de préférence depuis de longues années. N'hésiter pas à le contacter et mieux le rencontrer pour discuter de la formation et de vos souhaits. Cela sera la meilleure façon de voir si vous avez des atomes crochus avec ce moniteur et si il prend le temps d'expliquer et de vous communiquer sa passion. Cela vous donnera aussi un petit aperçu de sa pédagogie. De l'expérience de ce formateur et de sa pédagogie dépendra la qualité de votre formation.

Et par la suite, une pratique
régulière est recommandée

La formation recycleur suit un schéma similaire à celui enseigné pour les techniques scaphandre mais avec un module connaissance du matériel et entretien beaucoup plus approfondie et rigoureux. Après quelques heures de théorie et un test de vos connaissances vous passerez rapidement à la pratique qui est le coeur de la formation. L'appareil sera passé en revue sous toutes ses coutures (montage, démontage, familiarisation avec les différents éléments, etc.). Puis vous apprendrez comment l'entretenir, le préparer et le contrôler avant et après la plongée. Naturellement, vous deviendrez une véritable petite ménagère qui bichonne son équipement avec amour (avec un appareil à 7000 euros auquel on confie sa vie, on peut bien faire un petit effort !).


Une fois dans l'eau, il faudra tout d'abord apprendre à connaître l'appareil, à situer les commandes, à lâcher et reprendre l'embout, à passer sur circuit ouvert, etc. Très rapidement vous serez sollicité, par votre instructeur, pour réagir à toutes les situations de pannes possibles. Que faire si le recycleur m'indique une PpO2 trop élevée (>1,6b) ou trop faible (<0,4b), si un ou les deux ordinateurs tombent en panne, si l'ordinateur m'indique un "cell warning", un "low battery", etc. Ce qui veut dire, beaucoup de situations différentes auxquelles il faudra réagir rapidement avec une réponse adaptée. La panoplie des pannes est beaucoup plus large qu'en circuit ouvert et le nombre de réactions possibles également. En circuit ouvert à l'air on ne risque pas (ou très peu) les problèmes d'hyperoxie, d'anoxie ou d'excès de CO2. En recycleur, ce sont des risques potentiels bien réels.
En circuit ouvert votre souci est de savoir si vous avez de l'air (ou du gaz de façon plus générale). En circuit fermé, votre souci sera de savoir ce que vous respirez.


On apprendra tous les fonctionnements en mode dégradé : semi-fermé, manuel et le classique passage sur bail-out. Pendant toutes ces plongées d'entraînement on devra se réhabituer à la gestion de la flottabilité sans le poumon ballast. On comprendra rapidement qu'il est préférable de contourner un obstacle plutôt que de passer par dessus. Bien qu'avec le temps on n'hésitera, tout de même, pas à passer par dessus, même si il faut réajuster la flottabilité et consommer un peu de diluant. Autre point important; la ventilation. Nous sommes en présence d'un système passif. Il faudra donc apprendre à mettre juste ce qu'il faut de gaz dans les faux poumons pour avoir une inspiration complète mais sans sentir de résistance à la fin de l'expiration. Une fois le bon réglage trouvé, je trouve la ventilation beaucoup plus naturelle et facile qu'avec un détendeur. Attention cependant, car cette aisance apparente cache tout de même un piège. En effet, avec un système passif, ce sont vos petits poumons, ou plutôt muscles ventilatoires, qui fournissent l'effort pour inspirer et expirer. Il n'y a pas de phase active comme sur un détendeur où c'est le système qui fournit l'énergie pour amener le précieux gaz. De plus l'amplitude ventilatoire n'est pas aussi importante qu'avec un détendeur en circuit ouvert. Ces quelques inconvénients pourraient alors vous amener rapidement à l'essouflement lors d'efforts prolongés.


Une bonne centaine de plongées
est utile pour devenir un plongeur
recycleur CCR confirmé

Comme vous pouvez le constater, il y aura donc beaucoup de choses à apprendre en peu de temps et à maîtriser avant de se sentir vraiment à l'aise. Il faudra compter une bonne trentaine de plongées avant de maîtriser correctement ce recycleur.
Pour faire un parallèle avec le cursus scaphandre, voici quelques indications sur la progression en terme de niveau. En fin de formation, vous venez de décrocher votre niveau 1 recycleur. A partir de 30 plongées, vous devenez un jeune plongeur niveau 2 et à 50 un niveau 2 confirmé. Il ne vous faudra pas loin d'une centaine de plongée pour devenir un bon niveau 3 sur recycleur Inspiration.
En fait, il faut globalement, autant de temps pour devenir un bon plongeur recycleur qu'il le faut pour être un bon plongeur bouteille. Votre expérience bouteille vous sera, bien sûr, fort utile dans le cadre de vos plongées recycleur. L'expérience du milieu s'acquière indépendamment de la technique employée et est valable tout au long de votre vie de plongeur. Par contre la maîtrise de l'appareil est spécifique à chaque modèle.


Une fois le diplôme en poche, vous pourrez enfin envisager l'achat. Pas facile quand il faut débourser autour de 7000 euros (fonction du cours de la Livre sterling) pour un appareil. Cet achat, vous pouvez d'ailleurs le faire avant la formation et en profiter dès vos premières plongées écoles. Dans ce dernier cas, il vaut mieux être sûr et certain de l'intérêt que l'on porte à ce modèle de recycleur.


Quelle que soit la solution envisagée, il est préférable d'acheter votre recycleur par l'intermédiaire de votre instructeur qui a généralement une petite remise chez le fabricant. Pour un Inspiration, vous aurez tout d'abord à choisir entre l'électronique classique (très peu vendu aujourd'hui ou sinon en occasion) et Vision puis ensuite à déterminer la taille de la stab désirée et celle du harnais avec les faux poumons. Une fois l'équipement de base sélectionné, il restera à choisir les options.
Plusieurs accessoires sont disponibles avec l'électronique Vision (ADV, scrubber monitor, ordinateur nitrox et trimix, bouteille de 0,4 litre intégrée à la stab). Avec l'électronique classique (basique) le choix est plus réduit (ADV et bouteille de 0,4 litre intégrée à la stab).
L'option ADV (Auto Diluent Valve), est la valve d'ajout automatique de diluant (généralement de l'air ou du trimix pour les plongées profondes). Cette dernère est fortement conseillée pour le confort qu'elle procure lors des descentes. Dès que le circuit respiratoire passe en légère dépression, la valve ajoute automatiquement du diluant sans avoir besoin de le faire manuellement. Vous pourrez d'ailleurs régler la sensibilité de cette valve qui est en fait, un second étage de détendeur.


Le stand AP Diving avec Nicky et Martin Parker
(Managing Director) au salon de la plongée 2010

Le scrubber monitor est un capteur qui vous permettra de connaitre le niveau d'usure de la chaux par la mesure du point chaud dans le canister. Le dernier point, est d'établir une liste des pièces détachées utiles (joints, outils, graisse O2, nettoyant, chaux, etc.) pour en faire la commande en même temps que celle du recycleur. Et de même pour les accessoires comme le flow stop, la lyre oxy, le connecteur rapide pour bouteille(s) off-board.


Pour la livraison du recycleur, il faut compter environ 2,5 à 3 mois, voire plus en période de forte demande. Les livraisons pour les commandes de pièces détachées ne mettent jamais plus d'une semaine et la communication avec APD pour avoir des renseignements est très bonne.


Tous les plongeurs Inspiration vous diront qu'ils essayent de plonger le plus souvent possible avec leur recycleur plutôt qu'en circuit ouvert, car c'est le seul moyen de conserver son niveau et de garder les bons reflexes. Même si ce n'est pas toujours réalisable (moniteur en enseignement) toutes les plongées d'exploration se feront, en priorité, avec le recycleur. A vrai dire, une fois que l'on a goûté à la plongée sans bulle il est difficile de revenir en arrière. Juste un dernier point en ce qui concerne les compétences d'un plongeur recycleur CCR. En plongée (et comme dans beaucoup d'autres activités sportives) on s'aperçoit rapidement qu'au bout d'une année sans pratique, plusieurs plongées sont utiles pour se réadapter. Avec un CCR, c'est identique mais avec un petit coefficient multiplicateur. Un CCR demande un entraînement régulier et la progression ainsi que les automatismes sont plus lents à revenir qu'en scaphandre conventionnel. Une formation CCR sans pratique régulière ensuite, c'est un peu comme faire un baptême en plongée bouteille, vous avez vu ce que cela donnait, vous avez eu des sensations mais vous n'avez pas les compétences pour maîtriser le scaphandre.


 

 

Les qualifications pour utiliser un recycleur


Aujourd'hui les 2 principales organisations qui délivrent des qualifications recycleur en France sont TDI et IANTD. Cependant le SNMP, l'ANMP, la FFESSM et PADI proposent également des formations recycleur. La FFESSM a présentée, en mars 2005, ses premiers contenus de formation circuit semi-fermés et ceux pour les circuits fermés Inspiration/Evolution en juillet 2007. Les standards CMAS prennent également en compte les cursus recycleur SCR et CCR.


Depuis juillet 2007 la FFESSM peut délivrer ses premières certifications CCR sur les recycleurs AP Diving. Le premier stage de moniteur recycleur AP Diving a eu lieu au début du mois de juin 2007 à Niolon avec la participation de Martin Parker le patron de la socièté AP Diving. La qualification CCR porte le nom de Plongeur (ou Moniteur) Inspiration Vision Air (ou Trimix Elémentaire ou Trimix). Les dénominations Inspiration et Vision sur les qualifications sont valables que ce soit pour l'électronique Classic ou Vision et pour les recycleurs Inspiration ou Evolution.


Voici un tableau récapitulatif :


Recycleur
semi-fermé
(Dolphin, Ray)
Recycleur
circuit fermé
Recycleur
Inspiration
diluant air
Recycleur
Inspiration
diluant trimix
TDI
X
 
X
X
IANTD
X
 
X
X
PADI
X
 
X
X
SNMP
X
 
 
 
ANMP
X
 
 
 
FFESSM
X
 
X
X
CMAS
X
X
   

Pour les premiers apprentissages sur recycleur (CCR ou SCR), le pré-requis minimum est d'être plongeur nitrox base (Nitrox Diver chez TDI/IANTD). Par contre, dans le cadre d'une formation sur circuit fermé la qualification plongeur Nitrox Confirmé (Advanced Nitrox Diver chez TDI ou IANTD) devient alors obligatoire à cause de l'utilisation d'oxygène pur.


Côté règlementation et plus particulièrement dans le Code Du Sport 2012 (CDS 2012), il n'est plus précisé d'avoir un niveau minimum de plongeur, comme c'était le cas dans l'ancien arrêté, pour utiliser un recycleur qu'il soit semi-fermé ou fermé. Il est juste demandé d'avoir suivi une formation qualifiante adaptée au recycleur. On verra par la suite que cette dernière notion laisse malheureusement une large place à l'interprétation.


Les prérogatives ou encore l'espace d'évolution du plongeur restent cependant toujours définies par les aptitudes PA/PE (Plongeur Autonome / Plongeur Encadré) et PTH70/120 (Plongeur Trimix Elémentaire-Normoxique / Plongeur Trimix Hypoxique) de celui-ci. Pour rappel un N2 est PA20/PE40 et un N3 est PA60.
L'extension des prérogatives au delà des 60 mètres se fait par l'acquisition des aptitudes trimix PTH70 pour 70 mètres et PTH120 pour 120 mètres. Ces aptitudes correspondent respectivement aux qualifications circuit ouvert Trimix Elémentaire (Normoxique) et Trimix (Hypoxique). On retrouve également ces aptitudes dans les qualifications recycleur Trimix Elémentaire et Trimix. Le CDS n'apporte cependant pas de précision quand à la bonne qualification à détenir. Cependant la FFESSM préconise, quand à elle, toujours la qualification circuit ouvert en plus de celle du recycleur.


Comme à l'accoutumé, les qualifications reconnues pour plonger, en France, sont celles des organismes Français (FFESSM, FSGT, ANMP, SNMP, UCPA). Cependant il faut signaler que la grande nouveauté du CDS2012 est que les qualifications recycleur peuvent dorénavant aussi être reconnues par le fabricant de la machine. Cette dernière reconnaissance est une grande avancée attendu depuis très longtemps car elle rend valable, de fait, les qualifications étrangères comme TDI/IANTD ou tous autres reconnues par le fabricant.


Comme signalé, quelques paragraphes plus haut, la notion de "formation qualifiante adaptée au recycleur" reste pour le moins floue car on ne sait pas si elle s'applique à toutes les formations mélanges recycleur (diluant air/diluant trimix).
Je m'explique ! Un plongeur certifié Niveau 3 et possédant une qualification trimix circuit ouvert décide de se former au recycleur. Il réalise alors une formation recycleur diluant air. Suite à cette formation il décide de plonger avec son recycleur et avec du trimix à 100 mètres. Sur le plan des qualifications et des prérogatives il est en accord avec le CDS et peut donc plonger jusqu'à 120 mètre avec son recycleur car il possède bien la qualification trimix requise (bien qu'elle ne soit que circuit ouvert) ainsi qu'une qualification adaptée au recycleur (mais uniquement diluant air). Sans un tableau définissant clairement les qualifications recycleur (comme cela est fait pour les qualifications circuit ouvert) requises, chacun peut donc interpréter le CDS à sa guise.


Pour résumer et afin de plonger en recycleur (en France) le plongeur devra avoir :
  • une aptitude PA/PE ou un brevet délivré par un organisme Français ou CMAS,
  • une qualification recycleur d'un organisme Français ou une reconnue par le fabricant du recycleur,
  • une qualification PN (Nitrox) ou PN-C (Nitrox Confirmé) suivant les gaz utilisés (nitrox<=40% ou plus),
  • accessoirement une qualification PTH70/120 qui lui permettront d'étendre ses prérogatives.

Par exemple un quidam souhaitant plonger au trimix à 70 mètres avec un recycleur Inspiration devra être en possession :


  • de l'aptitude PA60 ou du brevet de Niveau 3,
  • d'une qualification recycleur Inspiration délivrée par un organisme Français ou reconnue par AP Diving,
  • d'une qualification nitrox confirmé,
  • de la qualification de plongeur trimix élémentaire (normoxique) circuit ouvert.

Nota : dans le cas du plongeur trimix recycleur, il n'est pas impossible qu'un DP demande, en plus de la qualif trimix circuit ouvert, une qualification recycleur trimix et non pas seulement diluant air. Pour éviter tout désagrement, il est donc conseillé de demander une qualif. trimix circuit ouvert à votre formateur en plus de la qualif. recycleur.


 

Brevet Nitrox Confirmé CMAS

 

 


Brevet de plongeur trimix élémentaire CO FFESSM

 

 


Brevet de plongeur Recycleur trimix FFESSM

 

 

Les brevets TDI

 

 

Brevet Recycleur héliox/trimix TDI

 

Les Recycleurs dans l'arrêté du 5 janvier 2012 (code du sport)


L'arrêté du 5 janvier 2012 (remplace celui du 28 février 2008), relatif aux dispositions réglementaires du code du sport, paru au journal officiel le 22 février 2012 régit notre activité dans les établissements qui organisent la pratique ou dispensent l’enseignement de la plongée subaquatique.


La plongée en recycleur est
règlementée par le code du sport

Dans ce chapitre, je vais me limiter à la réglementation qui concerne essentiellement les recycleurs sans entrer dans les détails liés aux mélanges utilisés. Pour en connaître tous les détails, je vous invite à lire cet arrêté.
Je me permettrais également de faire quelques raccourcis de lecture de cet arrêté afin de me rapprocher de la réalité du terrain. De plus vous remarquerez que dans l'arrêté il existe un certain nombre de termes ou d'expressions floues et ambiguës (c'est le moins que l'on puisse dire !) qui laissent malheureusement bien des interprétations possibles et pour lesquelles je n'ai donc pas de solution précise à vous fournir. Sur ces derniers points je m'exprime d'ailleurs au conditionnel.


Dans l'arrêté il est précisé que les recycleurs font l'objet d'une certification aux normes en vigueur (Art. A. 322-94). Le terme "norme en vigueur" semblerait vouloir faire référence à une norme d'actualité ou qui a été d'actualité et enregistré comme tel par l'AFNOR. Ceci voudrait dire que dans le cadre de plongées au recycleur dans un établissement d'APS, les appareils modifiés, les "home-made" (fait maison) et autres ne devraient pas être acceptés. Dans la réalité tous les responsables de centre ne scrutent pas les recycleurs à la loupe pour voir si ils sont bien estampillé CE ou encore s'ils sont toujours conformes à leur définition initiale. Cependant de plus en plus de patron de centre commencent tout de même à s'intéresser de plus prêt aux recycleurs et à se renseigner afin d'établir une liste des machines autorisées.


L'article A. 322-94 dit également : Après avoir suivi une formation qualifiante adaptée au recycleur considéré de la Fédération Française d'Etudes et de Sports Sous-marins, de... ou reconnue par le fabricant du recycleur, l'utilisateur d'un recycleur peut accéder aux prérogatives définies par la présente section s'il justifie des aptitudes correspondant à l'espace d'évolution et aux mélanges gazeux utilisés.


La notion de "formation adaptée au recycleur" n'est pas des plus claire, mais semble seulement vouloir dire que le plongeur doit avoir suivi une formation adaptée à l'utilisation de son recycleur mais sans plus de précision. La formation initiale, diluant air, sur recycleur CCR "semble" donc être suffisante. Par la suite et après avoir réalisé une formation trimix circuit ouvert, est-ce que le plongeur doit également suivre une formation complémentaire trimix sur recycleur (du point de vue règlementaire) ?
Mystère en ce qui concerne le CDS mais dans la vraie vie il n'est pas impossible que le directeur de plongée, qui est maître chez lui, s'inquiète de savoir si vous avez eu une quelconque formation spécifique au trimix sur votre machine !


Avant de pouvoir utiliser un recycleur, il faut être certifié avec la qualification mélange en rapport avec celle que l'appareil utilise. Ceci nous est confirmé par les articles suivants mais également dans l'article vu précédemment (A. 322-94) :
Art. A. 322-95. La pratique de la plongée aux mélanges nitrox est soumise à la justification d’aptitudes nitrox pour les plongeurs et la personne encadrant la palanquée... conformément au tableau figurant à l’annexe III-17a.
Art. A. 322-96. La pratique de la plongée aux mélanges trimix ou héliox est soumise à la justification des aptitudes par les plongeurs et la personne encadrant la palanquée... conformément au tableau figurant à l’annexe III-18a.


Cela veut dire, par exemple, que pour un Dolphin qui fonctionne avec un mélange Nitrox 32 à 40, la qualification PN (Plongeur Nitrox) est requise. Pour le recycleur Inspiration, ou tout autre CCR, la qualification PN-C (Plongeur Nx Confirmé) devient le minimum car l'appareil utilise de l'oxygène pur.


Si le recycleur est utilisé avec un mélange Trimix et en fonction de la profondeur d'évolution souhaitée la qualification de plongeur Trimix PTH70 (trimix normoxique avec limitation à 70m) sera, au minimum, requise et pour aller au delà des 70 mètres c'est la qualification de plongeur (full) Trimix PTH120 (hypoxique) qui sera demandée et qui vous permettra alors de côtoyer les 120 mètres.


En accord avec les textes réglementaires du CDS quelques questions plus terre à terre peuvent cependant se poser :
- est-ce que les qualifications "recycleur trimix normoxique et hypoxique" peuvent faire double emploi et répondre à la fois aux articles A.322-94 et A.322-96 ?
Ce type de qualification permet, en effet, de justifier d'une formation qualifiante adaptée au recycleur considéré (Art. A.322-94) mais aussi de justifier de l'aptitude à utiliser un mélange trimix conformément au tableau figurant à l’annexe III-18a.
Il y a cependant une remarque à faire concernant les certifications. La certification adaptée au recycleur peut être issue d'un organisme Français ou étranger. Par contre en ce qui concerne les aptitudes PTH70 et 120 il n'y a aucune précision mais les qualifications étrangères ne répondent pas aux définitions des PTH. Il y aura donc de fortes chances pour que les DP réclament des qualifications PTH Françaises et refusent toutes les qualifications étrangères (hormis la qualification recycleur, bien sûr).


Pour en terminer avec les mélanges et plus particulièrement avec le trimix et au vu des articles précédents qui nous précisent que le plongeur doit être certifié avec la qualification mélange en rapport avec celle que l'appareil utilise, on peut en déduire que les qualifications trimix (normo et hypo) circuit ouvert correspondent tout à fait à cette définition.
Pour information, il faut savoir que la FFESSM préconise toujours la qualification circuit ouvert en plus de celle du recycleur. Dans le doute, il est souvent préférable de se référer à l'adage "Qui peut le plus, peut le moins".


Pour résumer et afin de revenir dans le domaine du concret, tout cela signifie qu'un plongeur recycleur CCR Inspiration qui désirera plonger avec un diluant trimix devra avoir (règlementairement parlant) :


  • une qualification sur le recycleur considéré, au moins diluant air, d'un organisme Français ou reconnue par le fabricant du recycleur,
  • une qualification plongeur nitrox confirmé (PN-C),
  • une qualification trimix (Française) en rapport avec le mélange utilisé (PTH70 ou 120),
  • sans oublier que notre plongeur doit être au minimum en possession d'une qualification PA60 (ou brevet N3).

Dans la réalité et comme précisé précédemment, il ne sera pas impossible que le DP vous demande, la carte circuit ouvert trimix mais aussi une carte pour justifier que vous avez bien suivi une formation spécifique à l'utilisation du trimix avec votre recycleur.


Art. A. 322-72. La pratique de la plongée est placée sous la responsabilité d'un directeur de plongée présent sur le lieu de mise à l'eau ou d'immersion de la palanquée.
Le directeur de plongée est, au minimum, niveau 3 d'encadrement + PTH70 pour l'enseignement dans la zone 0-40 mètres et PTH120 pour l'exploration jusqu'à 70m.
Le directeur de plongée est E4 + PTH120 pour l'enseignement au delà de 40 mètres et pour l'exploration au delà de 70 mètres.
Les E3/E4 sont directeur de plongée sous réserve qu'ils disposent de la qualification PN-C ou PTH120 en fonction des mélanges utilisés par les plongeurs.


Cela veut dire qu'avant de partir plonger dans un club, assurez-vous que le directeur de plongée soit bien certifié Nitrox Confirmé ou PTH120 en fonction du mélange utilisé dans votre recycleur. Pour les plongées profondes au trimix au delà de 70 mètres, cela implique que le directeur de plongée soit deuxième degré (MF2, BEES2, DEJEPS/DESJEPS ou CMAS***)..


L'oxygauge, en option, sur le Dolphin

Au niveau de l'équipement, il n'est plus précisé, dans le nouveau CDS, que le recycleur doit être équipé d'un dispositif indiquant la valeur de la PpO2. Cependant comme le recycleur doit être à la norme en vigueur cet équipement est défini dans cette dernière. Tout nouveau recycleur sera donc équipé d'un afficheur de PpO2 et/ou d'un système de contrôle des PpO2 basse et haute.


L'article A. 322-94 dit : lors d'une plongée avec un recycleur organisée au-delà de 6 mètres, les plongeurs doivent avoir accès à un système respiratoire de secours en circuit ouvert délivrant un ou plusieurs mélanges respirables autorisant le retour en surface.
En milieu naturel, lorsque la personne encadrant la palanquée utilise un recycleur, le système respiratoire de secours doit être indépendant du recycleur.


Dans la pratique, cela veut dire qu'avec un Dolphin vous équiperez d'un détendeur de secours la seconde bouteille embarquée (air ou nitrox). Avec un Inspiration vous pourrez soit mettre un octopus branché sur la bouteille de diluant pour les plongées à faible profondeur (20m max et avec une bouteille de diluant gonflée à 230 bars au départ) soit emporter un bail out. Le bailout reste la seule vraie solution digne de ce nom car avec une bouteille de 3 litres entamée vous ne pourrez guère aller très loin et ceci est encore plus vrai en cas d'essoufflement.


Pour les guides de palanquée en milieu naturel, le recours au bailout reste, bien sûr, la seule solution de bon sens.


Concernant la plongée trimix il existe également l'article A.322-97 qui a toute sont importance et qu'il ne faudrait pas négliger.
Art. A. 322-97. - En complément du matériel énoncé à l'article A. 322-78, l'organisation d'une plongée au mélange trimix ou héliox impose la présence sur le lieu de mise à l’eau ou d’immersion des équipements suivants :


  • une ligne lestée de descente et de remontée pouvant également être utilisée pour la décompression;
  • une copie de la ou des planifications de plongées prévues;
  • un support logistique ou une embarcation support de pratique avec une personne en surface habilitée pour la manœuvrer.

De cet article on peut dire que la ligne de descente est généralement présente dans le cas de plongées trimix lourdes ou longues et peut être moins courante pour de simples plongées loisir avec trimix de confort mais cette règle du CDS ne fait pas la différence entre ces 2 cas de figure. Pour rester dans l'esprit de cet article et pour les plongées trimix longues il ne faudra pas oublier de garder de préférence à bord (cependant le "à bord" n'est pas précisé dans l'article mais reste une recommandation personnelle) la planification envisagées de la plongée, en plus de celle emmenée par les plongeurs (RT). Et pour le dernier point sur la logistique de surface, cette règle semble une évidence.


 



Bienvenue
sur le site du
recycleur Inspiration


Vendredi 18 Août 2017



Site créé le 11 novembre 2004

131 117ème visiteur
Nbre de visiteurs du mois : 699
Mise à jour site le : 25/03/17



Réalisation et photos
© Pascal Le Bris.
Tous droits réservés.